Le tourniquet GRIMAUDOIS - Novembre 2010

Ou quand Holiday on Ice débarque sur la piste, c’est BGB qui est à la fête… Il a beaucoup, beaucoup plu la veille sur le golfe de St Tropez, les coulées de boue en attestent par endroit.

Certains, très peu…une seule équipe en fait, ont eu peur que tout soit annulé et ne se sont pas déplacés. Dommage pour eux, ils auront manqué une course mémorable dans ce championnat 2010-2011.

D’autres, tous les autres, ont l’air d’être remontés comme des pendules…impatients d’aller prendre une douche en roulant. Et tant pis si cela passe quelquefois par la flaque de bout de ligne droite, et donc par un bain…

Fallait quand même y aller n’est ce pas ? Qu’un seul de nos pilotes me dise qu’il n’a pas aimé…

Bon, certains se sont retrouvés moins à l’aise que d’autres, mais les sensations étaient quand même là ! Celle de sentir son avant se dérober irrémédiablement vers l’extérieur avant de mettre un p’tit coup de frein, quelques fois trop appuyé qui vous fait partir instantanément en toupie.

D’autres n’hésitant pas dans ces cas là, à remettre des gaz…afin que le train arrière l’emporte sur l’avant…mais pas trop…tout le secret est là…le bon feeling…des gaz mais pas trop…juste ce qu’il faut de frein là où il faut… Les plus à l’aise jetant carrément leur monture bien avant la courbe en ayant pris soin d’aller titiller les quilles à gauche et en les poussant un peu plus à chaque tour…tous cela sans aucune certitude d’être plus vite qu’en passant « propre ».

Vous avez tous deviné que nous étions dans la parabolique !

 

Oui, les slicks sur le mouillé…y a pas mieux !...ici, tout le monde reprend un cours de pilotage.

Les X Team n’en avaient peut être pas besoin puisque DEBONO, mouillé ou pas, reste fidèle à sa réputation sur cette piste, et emmène son équipe à la victoire après une remontée terrible entamée par SPADA.

Grosse baisse de régime pour les WRC (pénalité pour retard + mauvais tirage)... Ils vont dégringoler en 5èm place au général.

Les RENAULT également moins à l’aise bien qu’ayant une recrue de choix en la personne d’Adrien HERVIER. Celui-ci tiendra un excellent 1er relais mais c’est son ancienne équipe, les SIMPSONS qui va réaliser la bonne opération du jour.

MISSIER victime de la confusion des 3 premiers virages, mais aussi d’un léger appuie « involontaire » … (sorry) saura revenir très vite dans la course et mettre RICARD sur orbite.

Dans le 3ème relais RABILLER est comme toujours à l’attaque ….mais DEBONO est trop fort…2ème place en course MAIS… égalité de point avec les RENAULT en tête du général. Pas mal quand même…

Fait inédit …aujourd’hui, les ESPOIRS ont décidésde taper les chronos des ELITES !!! Et ils y arrivent…Tous ! Et oui…la piste s’assèche peu à peu. Rassurez-vous, les essais vont permettre de s’essayer tout comme les ELITES aux joies du contre-braquage et autres dérapages plus ou moins contrôlés.

Mais il est un fait que la trajectoire idéale s’affirme peu à peu et que les dixièmes se retranchent à chaque tour. Certains pourtant (je ne citerai pas de nom) n’en finiront pas de faire les pitres en bout de circuit, et jusqu’en fin de course, visant cette fameuse flaque histoire de surprendre le gentil commissaire posté à quelques mètres. Ou partant encore en tête à queue sur des vibreurs restés glissant alors que la piste, elle, devient performante.

Drap Peugeot Team  se plantent eux carrément dans le bac à gravier ce qui nécessite l’intervention de deux commissaires pour les sortir. PIOVANO n’était pas sur place…

Quand à notre nouvel élu au bureau, David MATHIEU, promu à l’informatique en appui de notre Webmaster, il ne déroge pas à la règle du tête à queue en pleine parabolique, mais va se prendre les THORO team de plein fouet. Cà secoue un peu…et ça repart !

A l’avant, les NSR mènent la danse et terminent avec prés de 17 secondes d’avance sur les FSL et 37 sur les SERIAL RT.

Les JUNIORS moins à l’aise ici vont donc laisser filer de précieux points au profit de ces 3 écuries qui se rapprochent sérieusement d’eux au classement général.

Un resserrement qui n’est pas pour nous déplaire.

La dernière manche de l’année n’en aura que plus de saveur sur un circuit ou les ELITES n’ont roulés qu’une seule fois…les ESPOIRS jamais ! Un circuit hors norme avec quelques particularités surprenantes mais surtout un tracé superbe.

Rendez vous à HYERES.

 

Phil Cabot


©2005/2019 - Réalisation / maintenance par Ayreon-Seven Communication - Site version = 4 [(r)E-naissance] 2017
                                   Adresse postale : 197 route de Duranus - 06670 Levens

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.