Hyères - Décembre 2010

Sous les palmiers…mais sans le soleil. Bienvenue sur l’ABU DABI du Kart.

SpeedKart nous y accueille très chaleureusement. Ses équipes sont briffées et prennent les choses en main très efficacement…briefing, démonstration, mise en piste.

Le matériel semble au point, les gommes un peu usées coté gauche mais bon…la configuration du circuit doit y être pour quelque chose. Ces arceaux de sécurité laissent croire que nous sommes dans une fête foraine mais une fois à bord, pas de doute, ce sont bien nos bon vieux RX 250.

Chez BGB, tout le monde est à l’heure et c’est donc le Top départ pour les Elites.

Redécouverte de ce tracé où nous n’avons roulé qu’une fois il y a un an….

Elancement… gauche-droite à fond… se laisser filer sur la gauche pour très vite aborder la diabolique… enfin parabolique qui plus est relevée à souhait et où toute l’imagination du pilote est permise… de haut en bas avec un ptit coup de frein au milieu, sans freiner mais en soulageant l’accélérateur, … de bas en haut à fond et une sortie obligatoirement très « limite » qui ne vous met pas dans la meilleure position pour le gauche suivant, très serré, en épingle, et pourtant pas autant que le droite qui le suit immédiatement.

De quoi vous planter un kart alors même qu’il faudrait l’élancer pour la ligne droite du circuit.

Et en plus ça monte un peu…

Dès que ça redescend, vous avez plutôt intérêt à préparer votre freinage tout en visant le point de corde à droite qui vous permettra d’enchaîner par un gauche sortant large.

J’ai remarqué que ce point de corde était souvent très à droite… bien au-delà du pied des vibreurs.

On repart donc à l’autre bout du circuit pour se préparer à un grand droite plus rapide celui là.

Ne pas sortir trop large au risque de se faire doubler si vous êtes poursuivi et maintenir la trajectoire tendue pour l’épingle gauche d’après.

Si vous êtes en bagarre, vous avez toutes les chances de vous faire attaquer là !

Si ça passe, alors appliquez vous encore pour ce nouveau droite plus refermé conditionnant un petit bout droit et donc, là encore des possibilités de dépassement.

On termine avec une épingle à droite serrée et théâtre elle aussi de belles passes d’arme.

Plus qu’à enquiller la corde à gauche et venir raser les tec pro à droite pour faire péter le chrono…

1.05. 734 … c’est donc nettement plus rapide qu’il y a un an.

C’est celui des SIMPSONS et surement celui de RABILLER qui était quand même venu en reco. … quels pros ces SIMPSONS !

A signaler aussi que les zones bleues étant désactivées, certaines cordes ont dû pouvoir être « améliorées ».

Vous savez ces petites zones bleues qui nous faisaient ratatouiller les karts.

Une victoire donc avec près de 40 secondes d’avance sur le second…X-Team.

RKT,  FALABRACS et BSO complèteront ce podium à cinq places et pourront donc jouer du mousseux sur celui-ci !

Chez RKT, la famille VIVIER avait eu la bonne idée d’inviter Antony BOYER, propriétaire du circuit de Fréjus.

Un honneur et un bon gage de reconnaissance pour le petit groupe BGB.

 

Vous avez aimez la glisse à Grimaud ?

Oui mais vous étiez sans doute frustré de ne pas en avoir profité d’avantage…et oui…ça séchait ! Pas de problème…on vous remet ça et même en mieux…

Juste le temps pour les Espoirs d’enchaîner 15 minutes de qualifs… mais pas celui d’enfiler une combi de pluie…car il ne pleut pas encore !

Et c’est parti ! Et la pluie aussi…et pas la petite averse…

A peine le temps de boucler le 1er tour avec quelques poussettes pas toujours très fair-play mises sur le compte du manque total d’adhérence. Les MOULO se feront quand même remarquer en récidivant.

Les trombes d’eaux tombent… nous tous, à l’abri, avons une pensée pour nos pilotes pas du tout équipés pour ça.

Et les premiers relayeurs, 20 minutes plus tard qui eux s’équipent, ne semblent pas plus emballés que ça à l’idée d’aller se prendre une telle douche !

Des relais pris dans une telle confusion que 3 équipes procéderont hors délai à leur changement et se verront donc rétrogradées d’une place. Une quatrième équipe fera de même au second relais.

Chez les JUNIORS, cette nouvelle épreuve sur mouillé (le moins qu’on puisse dire…) n’est pas pour les avantager. Ils partent pourtant en 2 et abordent le bout de la ligne droite en tête, mais Antoine FLEURY après avoir subi deux poussettes « limites » va se déconcentrer et accumuler les fautes. Il réussira pourtant à ramener son équipe dans la course au prix d’une grosse remontée jusqu’à la 4ème place.

Un relais catastrophique viendra ensuite ruiner la possibilité de remonter encore plus haut… Ha ces ceintures !

Les FSL en embuscade au classement général devraient donc, grâce à leur victoire ici, prendre la tête du championnat. JUNIORS et SERIAL RACER restent très bien placés.

Les NSR auteurs d’une contre performance avec seulement la 8ème place laissent filer quelques points.

Et c’est donc la trêve hivernale… bonnes fêtes à tous.

 

Rendez-vous le 16 janvier dans les belles combinaisons neuves que le père noël vous aura apporté.

Premium Downlaod Templatesby bigtheme.org

София Дървени дъски

София Иглолистен дървен материал

Online bookmaker Romenia bet365