La 60ème de BGB

LE rendez vous de la saison.

 

La possibilité pour chacun d’aller titiller son propre coéquipier d’écurie dans des duels courts mais intenses.

 

Je rappelle que la règle consiste cette fois, non pas en une endurance traditionnelle, mais en plusieurs courses de 5, 7 ou 10 mn qui, au fil des qualifications, permettent de se positionner dans la hiérarchie des pilotes BGB, pas seulement en fonction des meilleurs chrono, mais surtout de la capacité de chacun à surmonter la pression d’un départ «chaud-chaud», d’un pilote juste là … dans vos roues, d’un dernier tour à l’arrachée !

 

Pour ce, chaque équipe sera donc «éclatée» et chaque équipier livré à lui-même. Les essais permettront comme toujours de déterminer les places sur les grilles M1 (1ères manches au nombre de 3). Ainsi, MANGIAPAN prendra la pole de M1S1, PAPALIA celle de M1S2, et TESTI celle de M1S3.

Normal … ils avaient réalisé les 3 meilleurs temps des essais ! Et remporteront tous trois leur manche.

 

A l’arrière, cela batailla et nous vîmes la dégringolade de NICOLETTI ainsi que l’ascension de RABILLER ou de VIVIER G.

 

Les manches 2 (M2) démarrent après un nouveau tirage au sort des karts. Les 5 premiers des sessions précédentes prenant place dans la session 1 (soit 15 pilotes), les cinq suivants dans la 2 et les derniers dans S3.

 

M2S1 : MANGIAPAN toujours en pôle…s’impose devant DEBELS et PAPALIA.

M2S2 : AQUISTI, VIVIER J, CHARLET. Belle remontée de ce dernier.

M2S3 : SAULE, BALLUTAUD, GAGLIARDI  tous trois, dans la même seconde.

Nous gardons l’ordre d’arrivée de chaque session … mais recalons les cinq derniers de S1 en finale B alors que les premiers de S2 montent en finale A. Idem entre S2-S3 et Finales B et C.

 

Fichtre ! C’est technique tout çà !

 

Nous voici prêt pour les finales : nouveau changement de kart … et MANGIAPAN encore en pôle dans la Finale A … mais, pour une fois malmené par ce DEBELS, remplaçant des SIMPSONS venu d’ «on ne sait où» !? C’est lui qui s’imposera alors que RABILLER parti 6ème montera sur le podium. Belle course d’AQUISTI (11ème è 5ème).

 

A noter que les deux meilleurs chronos de la journée (les seuls sous la minute) seront réalisés dans le cinquième tour de cette finale en 59 ‘’779 pour le premier (DEBELS) et … 1 dixième plus tard pour MANGIAPAN ! Finale B remportée par SOUCHON pourtant parti 4ème et dégringolade de DEMANA parti en pôle et qui termine … avant dernier. SAULE sauve les meubles en remontant en 4ème position. Course difficile pour BALLUTAUD.

 

Finale C : Encore un « remplaçant» qui s’impose ! OLLIVIER.

GUIDICI nous fait une superbe remontée (10ème è2ème), et Swann OTTO-LOYAS  assure bien son podium devant Jean-Claude FABRE.

 

Le classement « écuries » se fera donc exceptionnellement au cumul des points récoltés par chaque équipier et donnera donc l’ordre suivant :

 1er   TEAM ROCKET

2ème   RENAULT KART TEAM

3ème  LES FAUCONS

 

Au mois prochain sur un circuit que nous redécouvrirons tous … BRIGNOLES.

 

Premium Downlaod Templatesby bigtheme.org

София Дървени дъски

София Иглолистен дървен материал

Online bookmaker Romenia bet365